Mes lectures

Signé poète x, Elizabeth Acevedo

Nathan, 2019
Roman, vers libres, poésie, slam, jeune adulte, adolescence, famille, religion, relation mère-fille
❤ Coup de Coeur ❤

Résumé : Harlem.
Xiomara a 15 ans et un corps qui prend plus de place que sa voix : bonnet D et hanches chaloupées. Contre la rumeur, les insultes ou les gestes déplacés, elle laisse parler ses poings. Étouffée par les préceptes de sa mère (pas de petit ami, pas de sorties, pas de vagues), elle se révolte en silence. Personne n’est là pour entendre sa colère et ses désirs. La seule chose qui l’apaise, c’est écrire, écrire et encore écrire. Tout ce qu’elle aimerait dire. Transformer en poèmes-lames toutes ses pensées coupantes.
Jusqu’au jour où un club de slam se crée dans son lycée. L’occasion pour Xiomara, enfin, de trouver sa voix.

Ce roman est écrit en vers libres, il est percutant et magnifiquement écrit. Rien que de voir qu’il était écrit en vers et traduit par Clémentine Beauvais m’a tout de suite attiré et donné envie de le découvrir, la couverture également, que je trouve magnifique. J’ai découvert les romans en vers avec Inséparables de Sarah Crossan, également traduit par Clémentine Beauvais et c’est une forme que j’adore.
L’écriture d’Elizabeth Acevedo est puissante et les thèmes qu’elle aborde sont forts, c’est vrai et poétique, un beau mélange entre les vers et le langage cru adolescent.

Le roman en vers se prête extrêmement bien à cette histoire car l’héroïne, Xiomara écrit de la poésie et se laisse tenter par le club de slam de son lycée, cela va donc parfaitement bien ensemble. J’ai trouvé le récit très réaliste, authentique et fort, percutant.
Xiomara est une adolescente qui a besoin d’espace, besoin de vivre. Elle a besoin de s’exprimer et ne peut que très difficilement le faire dans sa sphère familiale. Elle est réprimée par sa mère qui voudrait la faire entrer dans une petite boite pour qu’elle soit moins visible, qu’elle attire moins l’attention, l’oeil des garçons surtout.
Xiomara a un physique censé l’avantager, un corps de femme, mais elle souffre des remarques incessantes à ce sujet, elle a envie de crier mais elle choisi de s’exprimer autrement, silencieusement, à travers l’écriture. Elle veut se libérer mais avec une mère portoricaine, très religieuse, c’est compliqué et le conflit est permanent.

Pourtant, Xiomara veut que sa mère l’aime et l’accepte comme elle est, qu’elle la laisse vivre et ne reporte pas sur elle ses désirs. C’est une histoire bouleversante, pleine d’émotions, Xiomara est forte et courageuse. Elle garde la tête haute, elle ne se laisse pas faire et à tendance à parler avec ses poings. Elle s’exprime aussi à travers son journal, avec les poèmes qu’elle y consigne.

On aborde donc les soucis que lui posent son physique, le harcèlement, le sexisme, les réflexions et gestes déplacés mais aussi la sensation d’emprisonnement, les relations avec les autres, la relation mère-fille conflictuelle. Ce roman est vraiment fort, engagé et magnifiquement écrit et très poétique. C’est un énorme et splendide coup de coeur !

Connaissez-vous? Qu’en avez-vous pensé? Etes-vous tenté?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

2 réflexions au sujet de « Signé poète x, Elizabeth Acevedo »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s