Mes lectures

L’île aux enfants, Ariane Bois

Belfond, 2019
Roman, histoire, enfance, adoption, adaptation, famille, drame, racine, île de la Réunion,

Résumé: C’est l’histoire de Pauline et Clémence, deux fillettes inséparables, deux sœurs vivant près des champs de cannes à sucre, qui un jour, en allant chercher de l’eau à la rivière, sont enlevées, jetées dans un avion, séparées, et qui devront affronter bien des épreuves avant de comprendre ce qui leur est arrivé. Il ne s’agit pas d’un conte pour enfants, même cruel, mais de la véritable histoire des exilés de la Creuse, un transfert massif d’enfants venus de l’île de la Réunion pour repeupler des départements isolés de la métropole en 1963, contre leur gré et celui de leurs familles, devenue un scandale d’état. Dans ce roman, c’est la fille de Pauline, Caroline, qui, trente ans plus tard, mène l’enquête sur l’enfance de sa mère, provoquant ainsi des réactions en chaine et l’émoi de celle qui pour survivre a dû tout oublier…
Comment devenir soi quand on vous a menti ? Peut-on se reconstruire un arbre généalogique ? Qu’est- ce qu’était l’adoption dans le secret et les non-dits des années 1970 ? L’histoire d’une résilience, d’une reconstruction et une plongée dans un épisode peu glorieux de l’histoire de France à travers les yeux de deux enfants.

Ce roman, plein d’émotions, nous parle d’enfants de La Réunion arrachés à leurs familles, le plus souvent pauvres, démunis, et à leur île, afin d’être adopté en France et de repeupler certains départements. C’est l’histoire de ces enfants déracinés que nous livre l’auteure, à travers deux petites filles, Pauline et Clémence, que l’on va suivre depuis leur ile jusqu’à leur arrivée en France.

On suit Pauline en particulier, dans son placement dans une famille, puis une autre car l’adaptation n’est pas simple. Rien n’est vraiment mis en place pour faciliter l’intégration, certains enfants sont maltraités, leur identité ne compte plus, peu importe qui ils étaient. Ces enfants sont exploités, ils doivent travailler, les chanceux vont à l’école mais là, ce sont les moqueries qui les rattrapent, les paroles sont violentes.

Pauline n’est donc plus vraiment Pauline, elle va même avoir un nouveau nom, elle a une nouvelle famille, une nouvelle vie. Il y a beaucoup de non-dits, les souvenirs s’estompent et elle s’oublie peu à peu. On suit Pauline de son enfance jusqu’à l’age adulte, ainsi que ses enfants. On la voit grandir et évoluer, on s’attache à elle, facilement, et on a vraiment envie de savoir ce qu’il va lui arriver.

C’est un roman fort, très bien écrit, avec beaucoup de justesse ce qui lui donne un aspect reportage / documentaire. C’est une histoire horrible et traumatisante, pleine d’émotions mais qui réussi à ne pas tomber dans le trop dramatique ou larmoyant. Je remercie donc chaleureusement les éditions Belfond et Netgalley pour cette lecture.

Connaissez-vous? Qu’en avez-vous pensé?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

3 réflexions au sujet de « L’île aux enfants, Ariane Bois »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s