Mes lectures

Ce qui ne te tue pas, Georgia Caldera

J’ai lu, 2019
Roman, romance, famille, famille recomposée, études, art, cohabitation, émotions, sentiments, maltraitance

Résumé : Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page.
C’est par un déménagement et l’intégration d’une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l’âme, Violette espère se révéler et s’épanouir au sein de Arte-Sup.
Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu’insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout.
Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation…

Un nouveau Georgia Caldera est sorti, je ne pouvais passer à coté! J’aime tellement ce qu’écrit Georgia Caldera que pas besoin de regarder le résumé, je savais que j’aurais envie de le lire. J’ai donc foncé sur ce roman tête baissée et je l’ai dévoré et adoré, c’est une excellente lecture !
La plume de l’auteure est toujours aussi fluide est addictive, comme pour tous ses romans, elle sait m’embarquer et me donner envie de tourner les pages, je n’avais pas envie de poser ce livre et comme il s’agit du premier tome, un second sortira en mai, j’attends maintenant la suite avec impatience!

Violette est une jeune femme qui sait ce qu’elle veut et n’hésite pas à le dire, elle ne mâche pas ses mots, dit les choses telles qu’elle les pense, quitte à ce que cela ne plaise pas. Elle veut intégrer une école d’art mais le seul moyen d’y parvenir est de cohabiter avec sa mère, qui a refait sa vie et qu’elle ne voyait que peu jusque là. L’école d’art est donc une très bonne raison de déménager mais elle n’est pas la seule. En effet, au lycée Violette a vécu des choses difficiles, elle s’est retrouvée victime de harcèlement sur les réseaux sociaux, une histoire douloureuse qu’elle ne dévoile que peu et par toutes petites touches.

Cohabiter avec sa mère et le nouveau mari de celle-ci n’est déjà pas évident pour Violette qui n’apprécie pas vraiment ce dernier, mais il y a aussi son fils Adam. Adam est du genre taciturne, très introverti, il ne communique que peu et il semble d’emblée ne pas supporter Violette.

Adam est un personnage que j’ai trouvé très attachant, on sent le mal-être chez lui et on a beaucoup d’empathie pour lui, certes il apparait comme instable voire dangereux avec ses changements d’humeur et ses silences pesants, mais on sent qu’il cache des blessures profondes et son exutoire n’est pas de qu’il y a de plus sain. Il est aussi très doué pour l’art et va dans la même école que Violette, il veut absolument réussir.

On alterne les points de vue de ces deux protagonistes, deux personnages qui se ressemblent car ils ont vécu des choses difficiles et sont tous les deux des artistes mais avec des comportements très différents. Ces choses difficiles, nous n’en avons qu’un aperçu, l’auteure nous donne peut d’indices, elle distille doucement les informations, cela m’a poussé à poursuivre, me donnait toujours envie d’en savoir plus. C’est un roman sombre et intense, Adam est torturé et Violette veut changer de vie, et tous deux, par leur vécu, nous poussent à réfléchir.

Connaissez-vous? Qu’en avez-vous pensé? Etes vous tenté?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

Une réflexion au sujet de « Ce qui ne te tue pas, Georgia Caldera »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s