Mes lectures

L’amie prodigieuse, Elena Ferrante

Folio, 2016
Roman, amitié, enfance, école, famille, quartier, Naples, Italie

Résumé : « Je ne suis pas nostalgique de notre enfance: elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout: et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.»
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.
Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.

J’ai comme tout le monde énormément entendu parler de cette saga, mais c’est l’avis de deux collègues lors de nos échanges club lecture au boulot qui m’ont vraiment donné envie de sauter le pas et de commencer cette série. J’en suis ravie car j’ai adoré ! Je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à entrer dedans. Au départ on a pas mal de personnages, les choses se mettent en place très lentement et du coup, ma lecture a été assez freinée. Pourtant, ce début lent m’a tout de même donné suffisamment envie pour continuer, oui j’ai eu mal à enter dans l’histoire mais en même temps je n’avais pas envie d’abandonner ce livre, ce qui est souvent le cas quand je ne rentre pas dedans (et ce que je fais d’ailleurs!). Ainsi, vers la moitié du livre je pense, j’ai été vraiment embarquée et là, plus possible de lâcher ma lecture.

Avec cette saga, on plonge dans un quartier populaire de Naples, à la fin des années 50, on y fait la connaissance de deux fillettes, mais aussi de leurs familles, leurs amis, leurs voisins… tout le quartier donc! Le quartier est pauvre, on y parle un dialecte (souvent opposé à l’italien littéraire), les soucis sont nombreux et la violence très présente. L’atmosphère est pesante, on sent la pression pour se conformer, les rumeurs qui courent facilement et peuvent détruire ainsi que la domination masculine.

Elena, aussi appelée Lena ou Lenu, est une petite fille studieuse, c’est la narratrice de cette histoire et elle nous parle de la naissance de son amitié avec un autre petite fille: Lila. Lila est très différente, très brillante mais aussi très peste, elle fonctionne au défi, elle est très fière et sait se défendre. Elle est rebelle, ne le cache pas, elle a facilement l’ascendant sur Lena. Ainsi, Lena l’admire énormément et se sent très inférieure, elle s’accroche pour rester au niveau de son amie. Leur amitié est profonde mais ce lien de dépendance qui existe entre elle ainsi que leurs vies en général les rapprochent autant qu’ils les éloignent parfois.

Dans la famille d’Elena, les études ne sont pas la priorité et pour une fille elle va déjà loin. C’est son institutrice qui va la pousser et tout faire pour l’aider à continuer son instruction. Lila en revanche fait face au refus de sa famille, pourtant elle est extrêmement douée, elle va donc devoir se distinguer autrement, et en même temps elle va trouver moyen de s’instruire car elle ne veut pas se laisser distancer dans la course aux savoirs qu’elle mène depuis le début à l’école. Lila arrête donc l’école et va aider son père, cordonnier, elle va pousser son frère à créer leur propre modèle de chaussures, une façon de se distinguer qui va avoir une importance de premier plan dans ce qui va arriver ensuite. Je n’en dis pas plus pour ne pas vous spoiler.

J’ai donc adoré plonger au coeur de cette saga, et même si le début est lent, les choses avancent et à la fin de ce tome, on n’a qu’une envie c’est de plonger dans le tome 2, de poursuivre la lecture.

Connaissez-vous? Qu’en avez-vous pensé? Etes vous tenté?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

 

11 réflexions au sujet de « L’amie prodigieuse, Elena Ferrante »

  1. Je ne connais pas, mais comme beaucoup de gens, j’en ai entendu parler un peu partout. Ça fait un moment que j’hésite à me plonger dedans, mais je pense que je vais finir par craquer…

    Aimé par 2 personnes

  2. J’ai prévu de faire un spécial Elena Ferrante pour cet été sur mon blog, car un documentaire sur Arte, il y a quelques mois, avec la lecture de nombreux extraits m’ont donné envie de découvrir cet auteur. Votre avis conforte mon envie de lire celui-ci et les autres tomes.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui elle est super! J’ai déjà lu le 2, j’ai hate de lire le 3 🙂 on m’a dit que le 4 était moins bien, que ca s’étirait un peu en longueur voire que c’était du remplissage. Mais j’ai tout de même hate de retrouver les personnages et voir comment ils vont évoluer 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s