Mes lectures

Le mari de mon frère, Tome 1 et 2, Gengoroh Tagame

Akata, 2016
Manga, Japon, famille, amour, homosexualité, deuil, tranches de vie, quotidien, société,

Résumé du tome 1 : Yaichi élève seul sa fille.
Mais un jour, son quotidien va être perturbé…
Perturbé par l’arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n’est autre que le mari de son frère jumeau ! Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour y réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l’homme qu’il aimait. Yaichi n’a alors d’autre choix que d’accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis à vis de qui il ne sait pas comment se comporter.

J’ai découvert ce manga par hasard en passant à la bibliothèque, j’ai tout de suite été attirée par la couverture joviale mais aussi par le résumé que j’ai trouvé original. Je me suis plongée dans cette histoire et j’ai vraiment été embarquée. On est au Japon dans une famille monoparentale apparement composée du père Yaichi et de Kana, sa fille. On ne sait rien de la maman.

Yaichi avait un frère jumeau, ce dernier est décédé alors qu’ils n’étaient pas vraiment en bons termes, sans être vraiment fâchés, ils ne s’étaient pas parlé depuis des années. Un jour, un homme grand et costaux arrive, c’est le mari du frère de Yaichi. Mike est extraverti et ravi de découvrir le pays et la famille de l’homme qu’il a aimé et avec qui il avait partagé sa vie jusque là.

Yaichi ne sait pas trop comment réagir, cet homme est homosexuel, c’est le mari de son jumeau décédé et il va partager leur toit. Yaichi de pose beaucoup de questions, il ne sait pas comment réagir et expliquer tout cela à sa fille car l’homosexualité n’est pas quelque chose dont on parle ouvertement dans son pays.

J’ai vraiment adoré tous ces questionnements de Yaichi, il est tellement perdu, mais cela ne le rend que plus réaliste. Il n’est jamais malveillant ou effrayé, juste nerveux, il tente de comprendre et de s’adapter à cette situation et à cet homme. J’ai aussi adoré Mike, qui fait se voyage en mémoire de l’homme qu’il aimait, il est adorable, bon vivant, drôle et toujours bienveillant. Il se rend compte qu’il suscite la curiosité, que Yaichi se pose des questions et il est très patient. On a d’ailleurs des petites pauses dans le manga appelées « Petite leçon de culture gay, by Mike », une façon de donner des informations à un lecteur pour qui la question serait quelque peu tabou comme elle peut l’être pour Yaichi.

Le personnage que j’ai préféré est Kana, la petite fille qui est pleine de vie et ravie d’accueillir un nouveau membre dans sa famille qui est réduite. Elle cache donc aussi une blessure, un manque. C’est une petite fille très attachante qui a l’innocence de l’enfance, elle est spontanée et très drôle. Je l’ai adorée. Elle est aussi gourmande et son papa est très bon cuisinier alors on parle souvent nourriture dans ce manga, cela donne souvent faim ou l’eau à la bouche.

Résumé du tome 2 : La petite Kana est aux anges ! Entre son nouvel oncle venu du Canada, mais aussi l’arrivée surprise de sa mère, la fillette à de nombreuses raisons de se réjouir ! Mais tout le monde, dans le voisinage, ne regarde pas d’un oeil bienveillant l’arrivée d’un homosexuel dans le quartier… Une occasion parfaite, pour Yaichi, de continuer à remettre en cause ses certitudes !

Dans ce tome, on a l’arrivée d’un nouveau personnage: la maman de Kana, ex-femme de Yaichi. On ne savais pas dans le tome 1 ce qu’il en était, était-elle partie? décédée? On constate donc qu’elle n’est pas si loin mais souvent absente. Kana est ravie de la voir, elle lui manque souvent.

Yaichi accepte et commence à apprécier son beau-frère canadien, même s’il se pose toujours des questions. Ces questions dont toujours sur l’homosexualité, comment il voit cela et l’accepte mais il commence à rapprocher cela de sa fille. Il se demande comment il réagirait si sa fille lui annonce qu’elle aime une femme. J’ai encore une fois aimé ce processus de questionnement, je l’ai trouvé intéressant, pertinent et réaliste.

Kana reste fidèle à elle-même telle qu’on l’a découverte dans le tome 1 : drôle, innocente et enthousiaste. Elle veut présenter son oncle à ses amis mais dans le quartier tout le monde n’apprécie pas. On va rencontrer un autre personnage, Kazuya, le grand-frère d’un copain de Kana, qui est curieux de rencontrer Mike et aimerait lui parler.

C’est donc une superbe série sur l’homosexualité, l’homophobie et la compréhension, l’acceptation. C’est drôle et tendre, c’est une lecture pleine de bienveillance que j’ai vraiment adorée! J’ai vraiment adoré et je vais la poursuivre très vite avec les tomes 3 et 4.

Connaissez-vous? Qu’en avez-vous pensé? Etes-vous tenté?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

4 réflexions au sujet de « Le mari de mon frère, Tome 1 et 2, Gengoroh Tagame »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s