Mes lectures

Le mur invisible, Marlen Haushofer

Actes Sud, 1992
Roman, anticipation, femme, foret, animaux, survie, nature

Résumé : Voici le roman le plus célèbre et le plus émouvant de Marlen Haushofer, journal de bord d’une femme ordinaire, confrontée à une expérience – limite. Après une catastrophe planétaire, l’héroïne se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s’être pétrifiée durant la nuit. Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers, prend en main son destin dans un combat quotidien contre la forêt, les intempéries et la maladie. Et ce qui aurait pu être un simple exercice de style sur un thème à la mode prend dès lors la dimension d’une aventure bouleversante où le labeur, la solitude et la peur constituent les conditions de l’expérience humaine.

Ce roman m’a tout de suite tenté quand l’illustratrice Diglee en a parlé sur Instagram, j’ai donc rejoint une sorte de lecture commune géante avec beaucoup de monde de sa communauté.
Cette histoire, cette femme qui doit survivre seule, isolée dans la nature, cela m’a fait penser à Dans la forêt de Jean Hegland qui est un énorme coup de coeur. J’ai fini par me laisser tenter par Le mur invisible en le trouvant à la librairie, alors que suite aux stories de Diglee, il devenait introuvable (une réédition à été lancée depuis).

C’est un roman très contemplatif, pas forcement mon truc mais j’ai vraiment été embarquée dans cette histoire dès les premières pages. Bon pour la petite histoire, j’ai eu la grippe et j’ai mis du temps à la lire, cela m’a freiné et j’ai trouvé quelques longueurs mais j’avais cependant tout de même très envie d’avancer dans ma lecture.
Je me suis posée plein de questions, j’avais envie de comprendre ce qu’il s’était passé, et ce que cette femme allait faire et devenir.

J’ai beaucoup aimé la force de ce personnage qui se laisse rarement abattre, elle avance petit à petit en respectant le plus possible ce qui est autour d’elle. Elle respecte son environnement, que ce soit la nature, les plantes, ou les animaux. Elle vit de la cueillette et de qu’elle va semer en s’aidant d’almanachs paysans qu’elle a sous la main.

Elle a aussi un profond respect pour les animaux: aussi bien ceux qui vivent auprès d’elle que ceux qui sont sauvages et vivent dans la forêt environnante. Elle va mesurer ses besoins et ne chasser qu’en fonction de cela, elle va aussi laisser des choses pour les animaux sauvages, du surplus ou de quoi les aider à survivre au plus dur de l’hiver. Elle est très attachée aux animaux qui vivent auprès d’elle et qui dépendent d’elle; ce dont elle est très consciente et cela la motive, la pousse à continuer et faire ce qui doit être fait. Elle est entourée d’un chien, de chats et d’une vache.

C’est une lecture que j’ai beaucoup aimé malgré mon rythme haché et quelques longueurs, c’est très contemplatif mais on a envie d’avancer et de savoir ce qu’il va se passer pour cette femme.

Connaissez-vous? Qu’en avez-vous pensé? Etes vous tenté?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

3 réflexions au sujet de « Le mur invisible, Marlen Haushofer »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s