Mes lectures

Le passage de la nuit, Haruki Murakami

éditions 10/18, 2008
Roman, Littérature japonaise, Japon, Tokyo, mystère, fantastique, surréalisme, nuit,

Résumé: Dans un bar, Mari est plongée dans un livre. Elle boit du thé, fume cigarette sur cigarette. Surgit alors un musicien qui la reconnaît. Au même moment, dans une chambre, Eri, la sœur de Mari, dort à poings fermés, sans savoir que quelqu’un l’observe. Autour des deux sœurs vont défiler des personnages insolites : une prostituée blessée, une gérante d’hôtel vengeresse, un informaticien désabusé, une femme de chambre en fuite. Des événements bizarres vont survenir : une télévision qui se met brusquement en marche, un miroir qui garde les reflets… A mesure que l’intrigue progresse, le mystère se fait plus dense, suggérant l’existence d’un ordre des choses puissant et caché. Le temps d’une nuit, Haruki Murakami nous entraîne dans un Tokyo sombre, hypnotique, aux prémices d’un drame.

Dans ce roman, on croise et recroise quatre personnes, lors d’une nuit que l’ont voit lentement passer. Il a aussi bien des bourreau de travail que des insomniaques, des personnes partis dans une errance nocturne et aussi une femme, elle dort dans une chambre.
On a l’impression qu’une caméra de surveillance passe sur ces personnages, zoom, passe au suivant… Cela créé des coupures dans le récit. On passe donc d’une chose à l’autre et je dois avouer que cela et le coté surréaliste, absurde de ce livre ont fait que j’ai eu du mal à suivre. Je n’ai pas vraiment compris où on allait, ce que l’auteur voulait nous montrer.

On est toujours, ou du moins dans ce que j’ai lu de cet auteur, à la limite du fantastique et de l’onirique avec ses récits, c’est aussi le cas ici. On donc une balade nocturne avec un lien avec les caméras, le cinema mais j’ai au final eu l’impression qu’il ne se passait rien. Je n’ai donc pas vraiment accroché avec cette lecture, je n’ai pas réussi à vraiment rentrer dedans. Je n’ai peut-être pas tout compris (c’est ce que je me dit à chaque fois que je lis cet auteur) ou je suis passée à coté de quelque chose.

C’est donc une lecture mitigée car sans avoir pas aimé ce roman, je n’ai pas réussi à l’apprécier non plus. Je pense qu’il est intéressant mais n’est pas pour moi.

Connaissez-vous? Qu’en avez-vous pensé?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

4 réflexions au sujet de « Le passage de la nuit, Haruki Murakami »

  1. J’avais lu « l’incolore tsukuru tazaki et ses années de pèlerinage » et je n’avais as trop accroché non plus. Il faudrait que je retente un autre de ses livres, mais les avis sont souvent mitigés :/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s