Mes lectures

Mini lecture du Lundi #56 : Les jours sucrés

Hello Everyone!

Nous sommes lundi, le jour où je poste mes mini-lectures (article de présentation). Ma dernière mini lecture était donc: Les jours sucrés, Loic Clément et Anne Montel.

Dargaud, 2016
BD, roman graphique, deuil, héritage, enfance, cuisine, boulangerie, changement de vie

Résumé: À 28 ans, Églantine apprend le décès de son père et part pour Klervi, le village breton de son enfance. Elle y retrouve sa vie d’avant, ses souvenirs et la pâtisserie paternelle (qui est désormais la sienne), mais aussi Gaël, son amoureux de l’époque, sa tante Marronde et tous les chats du village. Surtout, elle découvre le journal intime de son père. Il y a mis tous ses secrets de vie et de cuisine.
Un véritable guide pour Églantine. Et si c’était l’occasion d’un nouveau départ ?

Je vous propose de découvrir ici la première planche de cette BD.

Je suis tombée par hasard sur cette BD à la bibliothèque et je me suis souvenue l’avoir vue conseiller quand on a aimé la série Le jour où… (Tome 1: Le jour où le bus est reparti sans elle).

Eglantine est graphiste, elle travaille à Paris et un jour elle va recevoir un appel d’un notaire qui lui annonce que son père, qu’elle n’a pas revu depuis de nombreuses années, est décédé. Il lui a légué sa boulangerie, qui se trouve en Bretagne. Elle part donc pour la Bretagne pour voir ce notaire et organiser la vente de la boulangerie de son père. Mais là-bas, elle va retrouver un ami d’enfance et sa tante, devenue muette, mais aussi une vocation qu’elle avait oublié depuis trop longtemps.
Eglantine va trouver un cahier ayant appartenu à son père, mi journal mi carnet de recettes, et grâce à lui elle va découvrir ce père qu’elle connaissait si peu et avoir envie de changer de métier.

C’est une très belle BD, un peu triste et nostalgique mais pas que. Elle parle aussi de retour aux sources, de connaissance de soi et de changement de vie. Il y a dans cette histoire des secrets de famille et Eglantine n’est pas au bout de ses découvertes. Les personnages sont attachants, Eglantine bien-sur mais aussi sa tante Marronde, personnage fantasque et drôle que j’ai adoré.

C’est une petite histoire simple et mignonne qui fait du bien et donne le sourire, et qui donne faim aussi avec toutes les bonnes choses qui sont décrites ! Une BD feel-good tendre et agréable avec laquelle j’ai passé un très bon moment.

Aujourd’hui, maintenant que j’ai repris mes mini lectures, je pense lire: L’ours qui aimait les histoires.

Résumé: Un jour qu’il s’aventure loin de sa caverne,
un ours découvre une jeune femme qui habite dans la forêt. Intrigué par l’étrange objet qu’elle tient entre ses mains, il s’approche tout doucement. C’est alors qu’elle commence à lui raconter une histoire…

J’ai donc repris ma routine du lundi, après deux semaines d’interruptions, rendez-vous la semaine prochaine pour une autre mini lecture !

Je vous souhaite de belles lectures 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s