Mes lectures

Une terre d’ombre, Ron Rash

Point, 2015
Roman, roman noir, isolement, solitude, famille, amour, nature,

Laurel Shelton est vouée à une vie isolée avec son frère — revenu de la Première Guerre mondiale amputé d’une main —, dans la ferme héritée de leurs parents, au fond d’un vallon encaissé que les habitants de la ville considèrent comme maudit: rien n’y pousse et les malheurs s’y accumulent. Marquée par ce lieu, et par une tache de naissance qui oblitère sa beauté, la jeune femme est considérée par tous comme rien moins qu’une sorcière. Sa vie bascule lorsqu’elle rencontre au bord de la rivière un mystérieux inconnu, muet, qui joue divinement d’une flûte en argent. L’action va inexorablement glisser de l’émerveillement de la rencontre au drame, imputable exclusivement à l’ignorance et à la peur d’une population nourrie de préjugés et ébranlée par les échos de la guerre.

J’ai reçu ce livre dans une box littéraire l’an dernier et j’ai mis un peu de temps avant de m’y plonger et heureusement que j’ai fini par le faire car j’ai vraiment adoré ce roman et la plume de l’auteur. C’est un roman très sombre qui nous parle de la vie d’un frère et d’une soeur vivant dans un endroit reculé. Ils sont très seuls, les gens des environs se méfient et médisent beaucoup, en particulier sur la jeune femme.

J’ai beaucoup aimé cette jeune femme qui n’a vraiment pas de chance. Elle est intelligente et aurait pu faire des études, elle en rêvait, son institutrice l’y encourageait mais les parents avaient besoin d’elle et la tâche de naissance qu’elle porte fait d’elle la victime des gens de la ville. Elle est la cible de plaisanteries et le souffre douleur à l’école, elle est vue comme une sorcière. C’est une jeune fille courageuse qui veut garder espoir malgré les difficultés et s’accroche à ses rêves.

La nature est vraiment un personnage à part entière je trouve, elle est omniprésente, elle est très bien décrite. On la sent puissante et écrasante, inhospitalière. L’auteur aborde aussi des thèmes graves comme l’importance de l’éducation, la guerre et ses conséquences sur la vie d’un homme mais aussi la superstition, le regard des autres et l’intolérance.

C’est un roman d’ambiance, très descriptif, ce qui n’est pas vraiment mon genre en général mais ici, cela m’a vraiment séduit, j’ai vraiment pris plaisir à ma lecture, je l’ai savourée et je compte bien aller voir ce que l’auteur à écrit d’autre car j’ai vraiment envie de retrouver sa plume magnifique.

Connaissez-vous? Qu’en avez-vous pensé? Avez-vous d’autres livres de cet auteur à me recommander?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

 

5 réflexions au sujet de « Une terre d’ombre, Ron Rash »

Répondre à chronicroqueusedelivres Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s