Mes lectures

Popcorn melody, Emilie de Turckheim

Le livre de poche, 2017
Roman, USA, tranches de vie, société, désert

Tom Elliott tient une supérette dans un trou perdu du Midwest. Malgré les rayons désespérément dégarnis, les clients défilent du matin au soir. Ce succès, Tom le doit au fauteuil, devant la caisse, où chacun s’assoit pour livrer ses secrets… Jusqu’au jour où jaillit du trottoir d’en face un fabuleux hypermarché climatisé. Comment combattre un concurrent si déloyal ? Tom n’a que deux armes : sa folie douce et son amour de la poésie.

Avec ce roman, on part au cœur des Etats-Unis, en plein désert, avec la chaleur étouffante. On aborde des sujets de société comme la consommation, l’argent, ce qui fait le bonheur…

On rencontre divers personnages, le 1er étant Tom, le propriétaire de la supérette qui veut garder un coté authentique et s’oppose à certains produits de grandes chaines. Il a conservé le fauteuil de barbier de son père et il observe et écoute ses clients qui viennent s’y asseoir. Il écrit des Haikus à propos d’eux dans un vieil annuaire.

On croise également son vieux professeur qui a des problèmes d’alcool, une vieille cliente toujours bien apprêtée, un homme qui apprécie ses poèmes et lui demande de lui écrire une chanson, et beaucoup d’autres.

Quand un grand supermarché, ultra moderne, s’installe en face, Tom ne baisse pas les bras et lutte comme il peut. Mais avec la canicule, l’attrait de la climatisation est parfois trop fort pour ses habitués…

Ce sont donc des tranches de vies, le quotidien est raconté simplement et les situations peuvent être graves ou tragiques mais l’écriture reste simple et conserve une part d’humour. C’est une écriture très imagée, on voit très bien, on imagine facilement ce que l’auteure décrit. Elle utilise des expressions particulières et des jeux de mots qui font sourire. J’ai aimé les expressions utilisées pour donner un côté typique mais qui sont aussi très poétiques : « Vendre des fleurs ». Pour parler d’un fou, on dira qu’il vend des fleurs, car dans ce désert rempli de poussière et de cailloux, rien ne pousse.

C’est une lecture très agréable, un moment dépaysant d’immersion au cœur des USA. C’est bien écrit, poétique et drôle aussi parfois. On rencontre des personnages divers et attachants.

Connaissez-vous ? Qu’en avez-vous pensé ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

2 réflexions au sujet de « Popcorn melody, Emilie de Turckheim »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s