Mes lectures

Macha, Le fiquay Tome 1, Andrea B Cecil

Indépendant, 2018
Roman, homosexualité, famille, amitié, amour

Il est gay. Elle est lesbienne. Ils sont mariés depuis quarante ans et ils divorcent…
La décision de divorcer d’un jeune sexagénaire nanti bouleverse l’organisation un peu hypocrite mais complice d’un couple et met à mal leurs relations familiales et amicales. La jeune grand-mère, Macha, en profite pour finalement reconstruire dans sa vie ce qui lui fait défaut, notamment sentimentalement, tout en essayant de ne pas perdre ceux et celles qu’elle aime.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, je me suis complètement laissée entrainer par la plume fluide de l’auteure et me suis attachée à ses personnages.

Macha s’est mariée parce qu’elle voulait des enfants et Aimé aussi. Mais Macha n’aime pas les hommes, pas plus qu’Aimé n’aime les femmes. Ainsi, dès le début, chacun avait une vie amoureuse et sexuelle indépendante. Ils ont eu leurs enfants mais ce sont les seules exceptions d’intimité physique qu’ils ont partagés ensemble.

Aimé, après 40 ans de mariage, décide qu’il est temps pour lui de vivre avec son véritable amour. Ce livre souligne avec justesse que les grands bouleversements peuvent se produire à n’importe qu’elle période de la vie, même après 60 ans, et qu’il n’est jamais trop tard pour être celui ou celle que l’on veut être, que l’on est.

J’ai vraiment été charmée par l’écriture de l’auteure et en particulier par les mots et expressions en italien qui parsèment le texte. J’ai trouvé ça particulièrement joli et doux.
Les personnages sont attachants, en particulier Macha et son amie qui habite dans une roulotte et son âne Hav’âne. Les personnages que l’on rencontre sont complexes et leur psychologie est très bien travaillée, ils sont d’une grande sensibilité et sincères. Je les ai trouvés, eux ainsi que les différentes situations auxquelles ils sont confrontés, très réalistes.

J’ai vraiment apprécié la façon dont le thème de l’homosexualité est abordé. Il y a une cinquantaine d’années, cela ne devait pas être facile voire impossible à faire accepter, sachant que ça l’est encore souvent malheureusement. Il fallait donc sauver les apparences, et dans ce livre c’est ce que nos personnages ont fait, ils ont concilié leur désir d’enfant avec les attentes de la société. Mais face leur coming out à leur âge n’est pas aisé, comment l’annoncer à la famille et surtout à leurs enfants ? Comment vivre pleinement leurs relations après tant d’années à faire semblant ensemble ?

C’est vraiment une belle histoire, avec laquelle j’ai passé un excellent moment pour lequel je remercie sincèrement et chaleureusement l’auteure qui a eu la gentillesse de me faire parvenir son livre.

Connaissez-vous ? Etes vous tenté ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

Une réflexion au sujet de « Macha, Le fiquay Tome 1, Andrea B Cecil »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s