Mes lectures

Belle, Robin McKinley

Pocket, 2015
256 pages
Roman, conte, réécriture, famille, bête, apparences,

Belle est la cadette, ses deux sœurs ainées sont plus jolies et plus intéressée qu’elle par tout ce qui est mondain. Belle elle, préfère les chevaux et les auteurs anciens. Quand son père se retrouve ruiné, le changement de vie est difficile mais supportable jusqu’à ce qu’elle doive se sacrifier et aller vivre auprès d’une bête et de ses serviteurs impalpables dans un château magique…

Cette réécriture de La belle et la bête est un mélange des deux versions classiques et est assez proche de la version de Disney. J’ai lu les versions classiques et les ai comparées entre elle et avec Disney, si vous souhaitez voir mon avis, c’est ici .
Le résumé de 4e de couverture nous parle de lutins et de dragons, malheureusement il est trompeur. Cela nous promet une adaptation fantasy originale du conte mais il n’en est rien. Passé cette déception, c’est une réécriture charmante, sans grande originalité car il n’y a pas vraiment d’élément nouveau apporté, on passe un très bon moment.

Il y a tout de même quelques éléments que j’ai trouvé originaux comme l’invisibilité des serviteurs du château ou la provenance des livres de la bibliothèque.

J’ai beaucoup aimé la présence des sœurs de Belle, elles n’apparaissent pas dans la version Disney et ne sont pas gentilles dans les versions classiques. Ici, elles sont moins prévisibles, elles ne sont ni mesquines ni méchantes. La famille de Belle est aimante et l’atmosphère est chaleureuse, ce que j’ai beaucoup aimé, cela rend les personnages secondaires attachants. En comparaison avec les versions classiques où les sœurs sont désagréables, dans cette version la décision de Belle d’aller rejoindre la bête est un réel sacrifice, pas vraiment une échappatoire.

Le début avec les sœurs, la famille et leur situation est peut-être un peu long mais dès que Belle arrive au château, l’histoire démarre vraiment.
Quand Belle arrive au château, elle va faire la connaissance de la bête et nous avons le respect de la morale « Il ne faut pas se fier aux apparences » mais ici, la bête est moins caractérielle et instable que l’on pourrait le penser. J’ai trouvé son caractère bien dosé pour que l’attachement de la Belle soit grandissant et crédible.

C’est l’histoire magique et romantique de La belle et la Bête que l’on retrouve ici, c’est ainsi qu’il faut lire ce livre je pense plutôt que comme une réécriture de conte. En prenant les choses ainsi, j’ai vraiment passé un très bon moment.

Connaissez-vous cette version ? Aimez-vous les réécritures ? Même si j’en ai déjà lu pas mal, n’hésitez pas à m’en conseiller, on ne sait jamais, si certaines m’ont échappées 😉

Je vous souhaite de belles lectures 🙂

8 réflexions au sujet de « Belle, Robin McKinley »

  1. Magique et romantique, c’est noté !
    Je connais cette réécriture car elle est dans ma PAL (mais j’ai une très vieille édition – il faudrait que je regarde d’ailleurs ce que dit le résumé de mon édition…). Il me tarde de la lire mais à chaque fois d’autres livres se fraient un chemin avant celui-ci !

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais été pas mal tenté par ce livre, mais j’avais vu des avis assez mitigé. Je pense que c’est justement duo résumé qui était trompeur. Mais comme en plus je ne suis pas très fan de romance, j’avais peur de ne pas accrocher. Du coup, pour le moment je ne pense pas le lire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s