Mes lectures

Dans les angles morts, Elizabeth Brundage

20180208_082346.jpg

éditions Quai Voltaire, 2018
514 pages
Roman, thriller, tragédie, crime, famille, secrets, mensonges

En rentrant du travail, George retrouve sa femme assassinée et leur petite fille de trois ans seule dans la maison. Ils avaient emménagé dans cette vieille ferme huit mois plus tôt, cette ferme ayant vu ses propriétaires se suicider et leurs enfants devenir orphelins, elle ne valait pas grand chose. George voulait une nouvelle vie pour sa famille, mais elle se retrouve brisée par le meurtre de sa femme et il est le premier suspect des enquêteurs.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle et même si j’ai du m’accrocher au début et que j’ai trouvé la fin un peu rapide, j’ai finalement beaucoup aimé cette lecture. Il m’a fallut un peu de temps pour rentrer dans cette histoire, mais je suis contente de l’avoir pris. Ce livre commence comme un policier, avec le meurtre de la femme et le début de l’enquête mais ce n’est pas que cela. En effet, il s’agit plutôt d’un thriller psychologique qui va nous plonger dans l’histoire de cette ferme maudite et des personnes qui y ont vécu.

J’ai aimé :

– le décor. Nous sommes aux Etats-Unis dans une petite ferme un peu perdue, isolée et délabrée, on ne peut pas dire qu’elle soit très accueillante. Encore moins lorsque l’on sait que les anciens propriétaires s’y sont suicidés, laissant trois fils orphelins. Malgré cette triste situation j’ai beaucoup aimé ce décor que j’ai trouvé intemporel. En effet, nous sommes dans quelque chose de contemporain, mais cela pourrait ne pas être le cas, j’ai trouvé un coté assez ancien, daté à cette histoire et ce décors de petite ville. Ceci est aussi porté par le bandeau de la couverture et la photo qui nous apparaît. La façon qu’a l’auteure de nous planter ce décor est très visuelle je trouve, j’ai très bien imaginé les lieu et ai eu l’impression de voir un film. J’ai trouvé que l’on avait ici un bon scénario.

– l’écriture de l’auteure qui sait ménager son suspens et nous donner envie de suivre ses personnages meurtris. J’ai eu un peu de mal au début car les dialogues ne sont pas délimités et ce n’est pas facile à suivre. Mais une fois dedans, j’ai vraiment apprécié.

– les personnages de cette histoire. Ils sont brisés chacun à leur manière, et l’on a envie de les découvrir plus en profondeur. De la profondeur, ils en ont ! J’ai aimé que chaque personnage soit complexe, tout en contraste avec une part d’ombre et de lumière.
C’est le cas du couple central : à la lumière ils semblent être heureux et sans histoire. Cependant, ils possèdent leur part d’ombre et le vernis s’effrite vite dès que l’on gratte un peu. Ils ne sont qu’une belle image car chez eux mensonges et secrets sont omniprésents. Elle n’est pas heureuse et lui est égoïste et manipulateur.

Cette lecture est donc un peu difficile au début mais elle vaut le coup de s’accrocher et de prendre le temps de rentrer dans l’histoire.

Connaissez-vous ce titre ? Quel livre vous a demandé des efforts mais avez-vous été finalement content de découvrir ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

4 réflexions au sujet de « Dans les angles morts, Elizabeth Brundage »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s