Mes lectures

En camping-car, Ivan Jablonka

Seuil, 2018
192 pages
Document, voyage, carnet de voyage, enfance, vacances, camping-car, souvenirs

Résumé de quatrième de couverture:
Le camping-car nous a emmenés au Portugal, en Grèce, au Maroc, à Tolède, à Venise. Il était pratique, génialement conçu. Il m’a appris à être libre, tout en restant fidèle aux chemins de l’exil. Par la suite, j’ai toujours gardé une tendresse pour les voyages de mon enfance, pour cette vie bringuebalante et émerveillée, sans horaires ni impératifs. La vie en camping-car.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle pour la catégorie document et je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture. Je n’ai pas vraiment d’avis net sur cette lecture dans le sens ou je n’ai pas vraiment aimé mais je n’ai pas pas aimé non plus. C’est un livre qui nous fait voyager, on visite par petites touches les différents pays où l’auteur est parti en vacances durant son enfance.

J’ai apprécié :
– les souvenirs, les joies de l’enfance qui sont évoqués et nous incitent à nous remémorer les nôtres. Ces étés étaient consacrés à la découverte, loin de la technologie, sans tout regarder à travers un écran pour poster les photos sur les réseaux sociaux. On prend plaisir à découvrir, visiter, savourer les délices locaux. L’auteur évoque les valeurs qu’ont voulu lui transmettre ses parents et en particulier son père, orphelin qui veut que ses enfants soient heureux, quitte à leur imposer ce bonheur.
– la sensation de liberté qui se dégage du récit et de ce type de voyages et qui nous donne envie de partir à l’aventure.

J’ai regretté :
– que cette histoire soit un peu trop décousue et donc parfois difficile à suivre. Je me suis souvent demandé : pourquoi cela ? Où cela va t-il nous mener ?
– des longueurs dans un récit pourtant court. Nous avons parfois trop de détails, en particulier sur les camping-cars, la marque et les différents modèles ; j’ai trouvé cela long et laborieux.

Une lecture assez mitigée donc, que je ne saurait dire si j’ai aimé ou pas du tout. Je pense que la seule chose que je vais garder de cette histoire, c’est une envie de voyage et de découverte, l’envie de faire découvrir des choses à mon fils en vacances. Ce qui est une très bonne impression en quittant un livre en fait.

Je vous souhaite de belles lectures 🙂

2 réflexions au sujet de « En camping-car, Ivan Jablonka »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s