Mes lectures

La salle de bal, Anna Hope

Gallimard, 2017
400 pages
Roman, roman historique, drame, asile, musique, amitié, amour, eugénisme

Ella est internée à l’asile de Sharston car elle a cassé une vitre sur son lieu de travail. Elle espère d’abord sortir très vite mais finalement s’habitue à la vie routinière qu’elle mène là-bas. Les hommes et les femmes vivent séparés mais ont la possibilité de se retrouver le vendredi soir lors du bal hebdomadaire. C’est là qu’Ella va rencontrer John, ils vont danser et s’éprendre mais ils sont observés par le Dr Fuller. Les projets eugénistes de ce dernier risquent d’avoir de lourdes conséquences pour eux.

J’ai eu du mal à rentrer dans cette lecture, j’ai peiné avec la première partie de ce livre, pour moi la mise en place a été assez longue. Cependant, après ce temps d’adaptation pour entrer dans cette histoire, je ne pouvais plus lâcher le livre. Il m’a certes fallu du temps mais c’est vraiment une excellente lecture, que j’ai lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle.

J’ai aimé :

  • l’écriture. Je n’avais jamais lu de livres de cette auteure et j’ai beaucoup aimé la découvrir, sa plume délicate se savoure avec bonheur.
  • la rencontre des protagonistes. Ella veut s’enfuir, elle veut quitter cet endroit qui n’est pas fait pour les gens comme elle – sages et réfléchis. John a connus des malheurs et ne demande rien, il fait ce qu’il doit faire et se contente de la routine de l’asile. La rencontre de ces deux personnages, sages et calmes la plupart du temps, va venir les troubler, chacun va envahir les pensées de l’autre avec subtilité et délicatesse.
  • la découverte de la vie de l’asile et la facilité avec laquelle la vie nous échappe. Dans ce roman, l’auteure nous met face à la réalité des conditions de vie dans les asiles au début du XXe siècle, la façon dont sont traités les gens dans ces endroits. Le lecteur découvre avec quelle facilité une personne peut être considérée comme aliénée, la limite entre folie et raison est si ténue qu’à tout moment on peut considérer qu’une personne a basculé et doit être internée. Je me suis d’ailleurs demandé plus d’une fois, où était la vraie folie dans cette histoire ? Est-ce Ella qui avait juste besoin d’air et d’espace qui est folle ? Ou bien ce médecin avec ses idées eugénistes et son comportement des plus ambigu ?

Ce drame plein de délicatesse et de subtilité peut demander un peu de temps pour entrer dans l’histoire mais il mérite vraiment qu’on le prenne. C’est un très beau texte, empli d’émotions, que j’ai envie de relire dans quelques temps afin peut être de mieux en apprécier le début.

Connaissez-vous ce titre ? Ou l’auteure ? N’hésitez pas si vous lu Le chagrin des vivants à me donner votre avis car il me tente beaucoup 😉
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

5 réflexions au sujet de « La salle de bal, Anna Hope »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s