Mes lectures

Phobos, Victor Dixen

Robert Laffont “R”, 2015
428 pages
Jeunesse, jeune adulte, dystopie, science fiction, speed-dating, télé-réalité, espace, Mars

Six jeunes femmes et six jeunes hommes sont sélectionnés pour une aventure vraiment spéciale : coloniser Mars tout en participant à une émission de téléréalité. Ils embarquent sur le vaisseau et, grâce à des speed-datings quotidiens, ils auront la durée du voyage pour trouver leur partenaire. L’arrivée sur Mars est synonyme de mariage. Léonor est l’une des six filles, elle veut garder la tête froide, ne croit pas au coup de foudre mais très vite, ses raisonnements volent en éclat.

Je suis rentrée dans cette lecture avec difficulté, les dystopies ne sont pas vraiment mon truc mais j’avais beaucoup aimé La sélection de Kiera Cass et j’avais envie de voir ce que cela donnait après en avoir énormément entendu parler. Je pense que j’attendais plus de romance, je pensais que l’on se concentrerait plus sur cet aspect et c’est peut-être ce qui m’a déstabilisé au début. J’ai pourtant passé un excellent moment avec ce livre dès que j’ai vraiment été dedans.

J’ai aimé :
– l’univers très bien travaillé et complet de ce roman. L’histoire de speed-dating et de téléréalité dans l’espace peut paraître superficielle, on pourrait penser que l’espace n’est qu’un prétexte mais non, ce n’est pas le cas. On ne se concentre pas uniquement sur cela, on a aussi l’envers du décors, les recherches et les manipulations, qui est caché, ce qui n’apparaît pas à la télé, aux yeux du monde. Il y a donc, de une vraie intrigue avec du suspens.

– que cette dystopie se passe dans un univers très proche du notre. J’ai vraiment apprécié que l’on ait l’impression d’être à notre époque ; très proche de ce qu’on connaît, mais sans date précise, on doit être une quinzaine d’années après nous je dirais. De plus, le monde dans lequel on évolue n’est pas post-apocalyptique et j’ai apprécié cela, pour une fois, la terre n’a pas été ravagée par des guerres, cela change je trouve.

– Léonor, la protagoniste. J’ai aimé son caractère fort. La vie ne l’a pas épargné et elle veut à tout prix s’en sortir, elle tente de faire les choses à sa façon même en étant surveillée dans un programme aux règles strictes. C’est donc une héroïne comme je les aime, forte et courageuse mais qui a aussi ses faiblesses et qui va se rendre compte qu’on ne peut pas éliminer les sentiments et faire uniquement avec la logique.

– les changements de perspective avec des passages qui se passent dans le « champ » mais aussi « hors champ » et sur la « chaine génésis ». Tous les basculements que cela implique dans les points de vue nous donnent une vue d’ensemble et font que l’histoire est très complète.

C’est donc une lecture que j’ai vraiment appréciée malgré mes difficultés à rentrer dans l’histoire, et je pense vraiment que je vais me dépêcher d’aller me procurer le tome 2 car la fin de ce premier tome nous laisse vraiment trop haletant ! Un grand merci à Netgalley et aux éditions Robert Laffont pour cette lecture.

Connaissez-vous cette saga ? Qu’en pensez-vous ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

11 réflexions au sujet de « Phobos, Victor Dixen »

  1. J’ai bien aimé le premier tome parce qu’il changeait de ce que j’avais l’habitude de lire, par contre les différents points de vue m’ont empêché de m’attacher aux personnages. Ca a été pire dans le deuxième et du coup je n’ai toujours pas lu la suite ^^

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s