Mes lectures

Tango fantôme, Tove Alsterdal

Rouergue noir, 2017
471 pages
Policier, famille, disparition, Argentine

Un soir d’avril, une jeune femme tombe de son balcon. Elle s’appelait Charlie et elle avait une sœur, Helene mais elles ne se parlaient plus. Helene ne partageait pas l’obsession de Charlie à propos de la disparition de leur mère, disparue en 1977 en Amérique du Sud quand elles étaient toutes petites. La police va classer l’affaire en suicide et Helene se dit qu’il y a des choses qu’elle aurait du révéler. Elle va donc enquêter sur deux morts, celle de ma mère et celle de sa sœur, de la Suède à l’Argentine.

C’est une lecture que j’ai aimé, qui est dense mais prenante, très bien menée je trouve. J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle et j’ai apprécié ce moment lecture même si les policiers ne sont pas ma tasse de thé. Comme nous avons ici des histoires de familles, des secrets et non-dits, j’ai tout de même retrouvé beaucoup de choses que j’apprécie dans mes lectures.

J’ai aimé :

  • le thème familial de ce policier. J’adore les histoires de familles avec des secrets… j’ai donc aimé retrouver ce thème avec une famille disloquée et les relations difficiles entre les deux sœurs. La mère a disparu et le père est désespéré, n’a plus rien à quoi se raccrocher. Il ne peut élever ses filles, il va sombrer dans l’alcool et devenir SDF.
  • la question de la difficulté à construire son identité en lien avec le drame familial. Les deux sœurs ont eu une enfance difficile avec la disparition de leur mère et l’incertitude sur ce qui lui est arrivé. Il est donc difficile de grandir avec une belle-mère.
  • la relation difficile et complexe entre les deux sœurs. Charlie a du mal à se construire et à savoir qui elle est. Elle plonge dans l’histoire de sa mère et fait des recherche sur l’histoire trouble de l’argentine et il n’est pas facile pour elle de déterrer ce que tout le monde veut effacer. Helene au contraire, veut laisser le passé où il est, elle a réussi à équilibrer sa vie malgré cette enfance difficile et la culpabilité et le soulagement qu’elle éprouve à la mort de sa sœur. Helene s’était forgé une carapace mais avec le décès de sa sœur, elle va commencer à se fissurer pour finir par se briser. J’ai trouvé l’évolution, la transformation d’Helene intéressante.
  • l’Argentine des années 70 que l’on découvre à travers ce récit. Je n’y connais pas grand chose mais les descriptions du pays m’ont paru très vraies, très réalistes. L’auteure a certainement fait un très bon travail de documentation pour que l’on ait ce rendu.
  • l’alternance des pays et des époques qui donnent du rythme au récit et nous pousse à poursuivre la lecture.

Ce récit est sombre et intéressant, à l’image de l’Argentine des années 70 dont il est question dans ce livre, un livre qui est donc intelligent et bien documenté sur ce sujet.
J’ai passé un bon moment, un joli pavé qu’il est agréable de découvrir cet hiver sous un plaid avec un thé.

Connaissez-vous ce livre ? Envie de le découvrir ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s