Mes lectures

Une seconde avant noël, Romain Sardou


XO éditions 2005
299 pages
Jeunesse, noël, enfance, légendes, révolution industrielle, conte

Dans une cité industrielle anglaise, un jeune garçon de 9 ans, Harold Gui, orphelin, tente de survivre du mieux qu’il peut. Il ne le sait pas, mais c’est un avenir merveilleux qui l’attend. Un géni invisible le guidera et d’extraordinaires aventures l’attendent.

C’est une lecture de saison touchante, parfois triste, belle et tendre. On suit Harold, jeune garçon de 8 ans qui n’a pas une vie facile, il passe par beaucoup d’épreuves et de moment difficiles mais il va découvrir et participer à la magie de noël. C’est une lecture qui nous ramène en enfance, qui nous donne envie de croire à cette magie de noël et au père noël.

J’ai aimé :

  • le côté conte de noël à la Dickens. On est dans cette ambiance avec une ville anglaise industrielle, des quartiers populaires et sales avec des enfants qui doivent travailler dur pour une misère, un orphelinat où il ne fait pas bon vivre avec une directrice peu commode. Dans ce décors sombre et triste, on va suivre Harold qui va traverser des moments difficiles mais pas que !
  • le personnage du sans-abris, ami du jeune garçon et qui s’occupe de lui afin de lui éviter l’horrible orphelinat. Cependant, pour rester auprès de son ami et conserver le peu de bonheur qu’il a dans sa vie, Harold doit trouver un travail, il va tenter sa chance en tant que ramoneur, mais les choses ne se passent pas au mieux.
  • le fait que le lecteur soit pris à partis et soit embarqué dans l’histoire en tant que témoin / spectateur. Dès le début, le lecteur est interpellé et est placé au dessus de la ville en tant que spectateur. Puis, on lui rappellera cette position de temps en temps lors de petites pauses dans le récit.
  • la magie de noël qui s’insinue dans le récit petit à petit. Que ce soit la fabrique de jouet, les rêves de création de jouets, les passages chez les dieux qui veulent réinstaurer noël, les lutins… On glisse de plus en plus de la morosité et la tristesse de l’existence d’Harold vers quelque chose rempli d’espoir et d’émerveillement.

C’est une lecture que j’ai donc vraiment appréciée, c’est touchant et entrainant, on a envie de savoir ce qu’il va advenir du petit Harold. Encore une lecture de saison à savourer au chaud cet hiver !

Je vous souhaite de belles lectures 🙂

4 réflexions au sujet de « Une seconde avant noël, Romain Sardou »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s