Mes lectures

De l’ardeur, Histoire de Razan Zaitouneh avocate syrienne, Justine Augier

Acte Sud, 2017
320 pages
Biographie, témoignage, Syrie, lutte, intégrisme, justice, engagement

Razan Zaitouneh est une avocate syrienne et une militante des droits de l’homme qui travaillait à documenter les crimes de son pays commis aussi bien par le régime mais aussi par les groupes intégristes. Elle compilait les témoignages de ceux qui sortaient de prison et qui avaient survécu à la torture. En décembre 2013, elle fut enlevée avec trois de ses compagnons de lutte. Depuis lors, aucune nouvelle d’elle.

Je ne sais pas vraiment quoi penser de cette lecture, j’ai aimé certains aspects mais des choses m’ont aussi déplu, je suis vraiment mitigée quant à ce récit, cette biographie de Razan Zaitouneh.
De l’ardeur est un livre dense, très bien documenté et intéressant mais qui s’éloigne trop de son sujet et se perd trop en digressions selon moi. Le style d’écriture est intéressant mais vraiment particulier et il m’a parfois un peu rebutée.

J’ai donc aimé mais avec des réserves :

  • le style. Dans son livre, Justine Augier nous raconte l’histoire de Razan et de la Syrie mais aussi de l’écriture de son livre. Même si le procédé d’écriture et les difficultés qu’ont posé l’écriture de ce récit sont intéressants et parfois important (comme pour comprendre le manque d’informations) ; il n’en reste pas moins que cela coupe la narration et la rend poussive. Nous avons une alternance entre les passages où l’auteur nous parle de la difficulté de réunir des informations et témoignages, ceux où l’on a ces témoignages en questions et aussi les récits sur la situation du pays.
  • l’histoire de Razan, une femme forte et combative que je ne connaissais pas mais que j’ai été ravie de découvrir grâce à ce récit. Elle est entêtée et se bat pour ses convictions, elle est très attachée à son travail et son pays. J’aurais cependant aimé que le récit reste plus centré sur elle car malheureusement on se perd beaucoup en digressions. Certes, certaines sont nécessaires pour comprendre le contexte dans lequel elle évolue et son combat mais à force, les témoignages sur le contexte géopolitique syrien, dont je ne suis absolument pas familière, sont lassants. Malgré mon attachement au personnage de Razan, j’ai trouvé certains passages assez répétitifs : Razan parle à des familles et anciens détenus, Razan compile des informations et passe des heures devant sont ordinateur… Ces répétitions auraient pu être évitées si le récit ne s’éparpillait pas autant.
    J’ai par contre beaucoup aimé les témoignages sur Razan qui brossent d’elle un portrait juste et objectif. On sent que l’auteure est fascinée par cette femme sur laquelle elle a choisi d’écrire un livre et c’est vraiment un travail formidable qu’elle a fourni de réunir ces témoignages, de faire qu’on accepte de lui parler, de lui confier ces informations sur Razan. L’auteure nous livres ces informations qu’elle a recueilli avec simplicité et ne cherche pas à gommer certains aspects de la personnalité de Razan.

C’est une lecture difficile qui m’a plongé dans un contexte que je connaissais très mal et qui m’a appris beaucoup de choses mais que j’aurais aimé plus fluide et plus directe.
Une lecture qui reste mitigée donc mais que je suis contente d’avoir découverte grâce au Grand Prix Des Lectrices Elle car il fait parti de la sélection pour la catégorie document.

Connaissez-vous ce livre ? Etes vous tenté ? intéressé ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

3 réflexions au sujet de « De l’ardeur, Histoire de Razan Zaitouneh avocate syrienne, Justine Augier »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s