Mes lectures

Passeurs de mots, Michel Giard

Éditions de Borée, 2017
330 pages
Historique, livres, famille, transmission

Suite au décès de leur mère, Antoine, Marie-Françoise et Louis Giard, vont aller vivre avec le frère de celle-ci. Leur oncle vit dans le nord et est libraire. Passionné de livres, ce dernier va transmettre son savoir à son neveu Antoine et le former ainsi à ce métier pour perpétrer la tradition familiale. Mais ce métier change et évolue car c’est une époque troublée par les révoltes et des lois nouvelles.

Une lecture que j’ai vraiment apprécié, l’auteur nous fait ressentir sa passion pour les histoires et les livres ainsi que l’importance familiale qu’ils revêtent. C’est une histoire intéressante qui nous plonge dans la vie d’une famille et nous montre son désir de transmission de l’amour des livres aux générations suivantes, jusqu’à l’auteur de ce livre.

J’ai aimé :

  • l’écriture élégante et savante de l’auteur qui nous transporte dans une autre époque. En effet, les connaissances de l’auteur sont solides, il nous propose des explications pour nous aider à comprendre les termes et choses que le lecteur ne connait pas mais il ne se sert pas de ses connaissances pour les plaquer ou en faire étalage. Le récit est donc cohérant et bien documenté pour nous montrer avec simplicité et fluidité la vie de la fin des années 1700. J’ai beaucoup aimé le départ des enfants et leur passage par le Caen et Rouen de l’époque (ville où j’ai vécu et où je vis) qui m’a fait sourire et redécouvrir ces endroits avec leurs monuments mais dans le passé.
  • l’histoire familiale que l’on découvre être celle des ancêtres de l’auteur. J’ai trouvé la généalogie intéressante, et j’ai aimé que l’auteur nous raconte dans ce roman, sa vision de la vie de ses ancêtres. L’histoire de ces trois enfants est touchante, parfois drôle mais souvent dure. La vie des enfants de l’époque n’était pas des plus simple et peu de choix s’offraient à eux.
  • la découverte du métier de libraire à l’époque, le fait que certains prenaient la route, qu’ils étaient plutôt vendeurs ambulants et que c’est ce qui leur permettait de faire leurs armes. J’ai aussi trouvé intéressantes leurs contraintes, le fait que les révoltes fassent évoluer la politique et les lois et que cela se répercute sur le métier. L’histoire qui nous est racontée est savamment replacée dans son contexte historique. Tout ce qui a attrait également à la censure et aux auteurs scandaleux et interdits était passionnant.

J’ai donc passé un très bon moment avec ce livre qui m’a appris des choses et fait découvrir une partie de l’histoire du métier de libraire que je ne connaissais pas et que j’ai trouvé très intéressante. Je remercie les éditions De Borée ainsi que l’auteur pour l’envoi de livre. Merci beaucoup à Michel Giard pour la très gentille dédicace de son livre qui m’a beaucoup touché.

Connaissez-vous ce livre ? Envie de le découvrir ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

Une réflexion au sujet de « Passeurs de mots, Michel Giard »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s