Mes lectures

Blacklistée, Cole Gibsen

PKJ (Pocket Jeunesse), 2017
345 pages
Jeunesse, lycée, harcèlement, rumeurs, romance

Regan arrive au lycée un matin pour trouver ses messages privés placardés sur les murs et le mot « salope » écrit sur son casier. Elle qui était populaire voit sa vie basculer en quelques secondes et quelques clics : elle devient une paria. Pourquoi ses doit-disant amies l’ont elles trahi ?

Un roman sur le harcèlement que j’ai trouvé bien écrit et très intéressant, j’ai vraiment passé un très bon moment de lecture. C’est un thème que je trouve vraiment important et il est vraiment nécessaire d’en parler car beaucoup trop de jeunes au collège et au lycée en sont victimes. J’avais lu il y a quelques temps le fameux 13 Raisons de Jay Asher mais je n’avais pas été emballée, il me manquait vraiment, entre autres, les émotions de l’héroïne pour ressentir de l’empathie pour elle et m’y attacher ; ce n’était pas une lecture que j’avais apprécié (ma chronique de 13 Raisons). Ici, j’espérais que le thème serait mieux abordé et que le roman m’emporterait et j’ai trouvé que ça a été le cas.
J’ai lu ce livre en lecture commune avec ma BFF, La voleuse de marques-page (son avis ici).

J’ai aimé :

  • la couverture et la mise en page qui sont, outre la thématique, ce qui m’a attiré vers ce livre. J’ai adoré ces oiseaux posés sur des fils qui s’observent les uns les autres et dont l’un d’entre eux est en gris, la tête basse, exclu. Cet oiseau, on le retrouve dans le livre, à chaque chapitre sous le numéro de ce dernier.
  • la façon dont l’auteur aborde le harcèlement. Nous avons dans ce roman, l’histoire et le point de vue de Regan, jeune fille populaire qui pour le rester fait subir un harcèlement à d’autres camarade ; jusqu’au jour où les choses changent et c’est elle qui se retrouve dans la position de la victime. J’ai trouvé intéressant ce basculement du harceleur vers l’harcelé. S’attacher au personnage de Regan n’est pas facile, elle est une peste au début du livre, elle veut maintenir son image par tous les moyens possibles et ne se préoccupe pas du mal qu’elle peut faire aux autres. Elle renvoie l’image de la jeune fille adorable et parfaite mais elle est loin de l’être, elle le sait mais avec une mère politicienne, rien n’est plus important que l’image que l’on renvoie. Puis Regan suite à ce qu’elle considère comme un faux pas, mais qui n’est qu’une énième méchanceté, va se retrouver victime de ses anciennes amies. Regan qui souffrait déjà de problèmes de stress va voir sa vie basculer vers le cauchemar et se rendre compte de ce qu’elle a pu faire subir aux autres.
  • que ce livre qui se destine plutôt à un public jeunesse puisse tout à fait être lu par un adulte et lui apporter quelque chose. En effet, cette histoire peut être vu comme ayant pour but de toucher les ados et les sensibiliser au harcèlement, leur montrer quelles peuvent être les conséquences de leurs actes ou les encourager à parler de ce qu’ils vivent. Mais je trouve aussi que ce livre est très intéressant pour les parents par exemples, certes ils verront quelques facilités mais ce n’est pas le plus important je trouve. Effectivement, l’histoire d’amour et les problèmes que les deux protagonistes rencontrent dans leur histoire ne sont pas une surprise, j’ai trouvé cela un peu facile et pas vraiment original ; cependant je pense que c’est avec mon regard de femme de 30 ans qui a lu beaucoup, un ados ne verrait pas forcement les choses de la même façon. En tant qu’adulte et enseignante j’ai beaucoup apprécié cette histoire, que j’espère voire au CDI de mon collège.
  • la mise en garde contre les réseaux sociaux qui est présente, qui montre à quel point la surexposition peut être dangereuse mais cela est fait sans trop d’insistance non plus. Les réseaux sociaux sont un des moyens de faire du mal mais ce n’est pas le seul qui est montré dans ce livre ; ce que j’ai trouvé très bien car prendre pour cible les réseaux sociaux de façon trop évidente n’aurait pas l’effet escompté auprès des lecteurs. Je trouve donc le livre très bien écrit et le sujet très bien abordé.
  • le message sur la confiance et la tolérance que l’on a à la fin de cette histoire (dont je ne dévoilerai rien pour ne pas vous spoiler).

Ce livre est donc une jolie découverte, une très bonne lecture sur un thème vraiment important, qui est traité intelligemment et avec justesse.

Connaissez-vous ce livre ? Envie de le découvrir ?
Des idées de livres sur ce thème pour moi ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

 

15 réflexions au sujet de « Blacklistée, Cole Gibsen »

      1. Je l’ai testé hier soir avec l’extrait gratuit sur Ibooks et j’ai vraiment bien aimé. Du coup, je me le suis commandé et je le reçois demain ! merci beaucoup pour la découverte 😉

        Aimé par 1 personne

Répondre à chronicroqueusedelivres Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s