Mes lectures

Alabama Song, Gilles Leroy

Folio, 2009
218 pages
roman, biographie romancée, Zelda et Scott Firzgerald, USA, années 20

Zelda, jeune fille du sud des Etats-Unis, rencontre Scott Fitzgerald et voit sa vie bouleversée. Il veut absolument devenir écrivain et y travaille beaucoup. Ils sont jeunes et beaux et se laissent emporter par le tourbillon de la vie mondaine.

C’est une lecture que j’ai trouvé sympathique et dans laquelle il était agréable de retrouver les figures emblématiques des années folles que sont Zelda et Scott Fitzgerald. Je connaissais déjà ces personnages et leur histoire par mes études de littérature anglophone à l’université, et je les aime beaucoup, les ai toujours trouvé fascinants. Ils profitent de leur jeunesse, de leur succès et de leur célébrité au point de se brûler les ailes. Ils font partie des représentants de la génération perdue  »The Lost Generation » en exil à Paris et en France. Leur histoire est attendrissante et bouleversante et j’ai beaucoup aimé la redécouvrir sous la plume de Gilles Leroy.

J’ai aimé :

– l’écriture belle et simple qui permet à l’auteur de nous faire entendre la voix de Zelda Fitzgerald à travers cette biographie romancée qui prend des allures de journal intime de Zelda.

– Zelda et son caractère rebelle. Elle est avide de vie et d’expérience et veut exister autrement que dans l’ombre de son mari. C’était vraiment intéressant de la découvrir en tant que jeune femme, avant son mariage, en Alabama dans un milieu aristo. Ce milieu d’où elle vient ne lui convient pas, elle y est à l’étroit et n’aspire qu’à la liberté et à s’émanciper, elle a déjà une forte personnalité, sait ce qu’elle veut : s’affranchir des chaines que la bonne société veut lui imposer.

– la vision de Scott Fitzgerald. Je l’ai toujours vu comme un talentueux écrivain, fou amoureux de Zelda mais ici ce n’est pas tout et on écorche le mythe. Il est certes tout cela, mais il est aussi égocentrique, ne se préoccupant que de lui et son écriture, sa carrière, son succès et se tournant beaucoup vers l’alcool. Il est aussi assez ambigu, délaissant sa femme, Zelda semble transparente mais il est aussi fou de jalousie quand elle tombe amoureuse d’un autre et le trompe.

– la vision des USA qui transparait à travers l’histoire du couple Fitzgerald. L’élan, la ferveur et l’abandon que représentent les années 20 apparaissent à travers les débuts euphoriques du couple puis, s’en suit la désillusion et la déchéances des années 30 que l’on voit à travers la désillusion et l’étiolement du couple Fitzgerald et la plongée de Zelda dans la folie.

Une lecture que j’ai apprécié et qui me donne envie de continuer à me plonger dans des livres qui se passent aux USA dans les années 20 !

Connaissez-vous ce livre ? Votre avis ? Des idées de livres qui pourraient me plaire dans cette période ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

2 réflexions au sujet de « Alabama Song, Gilles Leroy »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s