Mes lectures

Songe à la douceur, Clémentine Beauvais

Sarbacane, 2016
239 pages
Jeune adulte, poésie, amour, amitié, adolescence

Tatiana tombe sur Eugène par hasard en sortant du métro, il se sont connu il y a dix ans, elle en avait 14 et lui 17. Elle était amoureuse de lui, il l’a rejeté. Après toutes ces années, ils ont grandit, murit et Eugène se rend compte que c’est elle qu’il veut, mais voudra t-elle encore de lui ?

Cette histoire est librement inspirée du roman Eugène Onéguine de Pouchkine ainsi que de son adaptation en opéra par Tchaikovski. Je ne connaissais pas du tout le roman d’origine et je n’ai pas eu l’impression qu’il manquait quoi que ce soit pour comprendre cette histoire ou qu’elle était tronquée. Cependant, ne connaissant pas l’oeuvre d’origine, je ne sais pas quels sont les éléments repris et ceux qui ont été modifiés.
Ce qui m’a attiré vers ce livre, c’est l’auteure. J’ai commencé par lire sa traduction dInséparables de Sarah Crossan, écrit en vers, et j’ai adoré puis j’ai lu son roman Les petites reines que j’ai vraiment beaucoup aimé. J’avais très envie de le retrouver dans un texte en vers, je me suis donc tournée vers Songe à la douceur.

C’est une lecture que j’ai vraiment apprécié mais qui ne m’a pas autant embarqué que je l’aurais voulu. J’ai passé un très bon moment avec ce livre mais je ne pense pas qu’il va vraiment me marquer. L’histoire est douce et agréable mais il me manque quelque chose, il ne se passe pas assez de choses peut-être. Cela ne m’empêche pas d’avoir aimé l’histoire mais ce que je retiens surtout c’est le style de l’auteure.

J’ai aimé :

– l’écriture de l’auteure. Elle est fluide, douce, poétique et originale. L’écriture en vers renforce la poésie et le côté onirique des retrouvailles et de la romance entre Tatiana et Eugène. Cela souligne le côté nostalgique des passages où l’on retourne dans le passé, aux prémisses de cette histoire d’amour toute en douceur et en poésie.

– les personnages que j’ai trouvé très attachants et émouvants. Ils sont unis par les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre et en même temps sont très éloignés dans leurs aspirations. Eugène veut oublier le passé et se concentrer sur le présent : les effets de ses retrouvailles avec Tatiana et ses sentiments pour elle. Tatiana elle, reste tournée vers le passé, elle aimerait des réponses et comprendre ce qu’il s’est passé il y a dix ans, pourquoi a t-elle été rejetée.

– les deux temporalités qui montrent l’évolution des personnages. Il ont grandit et murit, on voit ce qu’ils sont devenus, ce qu’ils ont fait de leurs rêves et de leurs aspirations. J’ai surtout aimé voir l’évolution d’Eugène et de ses sentiments.

– l’alternance de la narration entre Eugène et Tatiana, qui permet de suivre les pensées et points de vues de chacun. Cela, en complément des deux temporalités, participe à la vision de l’évolution des personnages.

C’est donc une lecture agréable mais beaucoup plus pour la beauté et l’originalité du style que pour l’histoire en elle-même. J’aime énormément la plume de l’auteure, je vais continuer de la lire et surveiller sa prochaine parution.

Et vous, connaissez-vous ce livre ou cette auteure ? Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à m’en parler en commentaire 🙂
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

6 réflexions au sujet de « Songe à la douceur, Clémentine Beauvais »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s