Mes lectures

Le lien du faucon, Delphine Laurent

Oskar éditeur, 2017
309 pages
jeunesse, fantastique, faucon, romance

Mélissandre veut devenir maître fauconnier et un stage va lui permettre de concrétiser son rêve. Mais alors qu’elle prend soin de la plus veille fauconne, Gemma, elle va découvrir un journal vieux de trois siècle très particulier. Ce journal, celui de Louis, fauconnier au temps de Louis XV continue de s’écrire toutes les nuits. Il semble que les destins de Louis et Mélissandre soient liés…

J’ai adoré cette lecture, je suis entrée dedans instantanément et j’avais envie de le lire d’une traite. Je n’ai malheureusement pas pu, je quittais donc toujours cette histoire à regret et guettais le moment où j’allais enfin pouvoir reprendre ma lecture. C’est vraiment une lecture entrainante, bien écrite et originale.

J’ai aimé :

– la couverture sublime et mystérieuse qui m’a tout de suite donné envie.

– la qualité de la plume de l’auteure. Le style est simple, fluide et efficace et nous emporte du début à la fin. Delphine Laurent nous décrit avec beaucoup de justesse les émotions des personnages qui ont des réactions et sentiments justes; on ne tombe jamais dans la guimauve ou le nias que l’on trouve parfois dans les romances jeunesse. J’ai vraiment adoré son style.

– les personnages, pour les mêmes raisons que la plume de l’auteure, parce qu’ils sont attachants, que leurs émotions et réactions sont très justes et qu’ils ne tombent pas dans la romance niaise clichée.

– l’alternance des époques et des points de vues des personnages qui maintient le rythme impulsé par l’écriture claire et fluide. Cette combinaison d’éléments crée un suspens et un cadence de lecture qui font qu’on ne lâche pas le livre.

– l’adaptation simple au langage des deux époques. Louis vit au moment du règne de Louis XV alors que Mélissandre vit à notre époque. Le langage est donc adapté, quelques précisions sur la dénomination de certains objets sont apportées (le fait qu’un sous-vêtement n’ai pas la même signification pour les personnages par exemple). Cependant, ce n’est pas trop poussé non plus et on ne tombe pas dans l’excès, ce que j’ai apprécié. Trop de phrases grandiloquentes, juste pour bien appuyer l’époque de Louis m’auraient gêné je pense, ce n’est pas ce que nous avons je trouve et c’est tant mieux.

– la mise en avant de l’ambition et la réalisation de ses rêves. Les personnages ont de l’ambition, la voie qu’ils ont choisi n’est pas facile, aussi bien pour Louis que Mélissandre, et Thomas aussi (un autre personnage principal dont on a le point de vue). Ils ont tous un rêve et veulent y croire, ils se donnent les moyens de le réaliser. L’ambition et la poursuite de ses rêves sont comme tout le reste dans ce livre, réalistes, pas de niais et de cliché. Oui les personnages se posent des questions et doutent, mais on ne tombe pas dans le mélodrame.

J’ai juste regretté qu’il n’y en ait pas plus, que le livre ne soit pas plus long, développé et ne rentre pas plus dans le détail. J’étais si bien dans cet univers que j’aurais aimé en savoir plus sur celui-ci, avoir plus d’explications sur ce qu’il se passe, pourquoi, comment.

C’est donc une excellente lecture, j’ai adoré et je remercie chaleureusement l’auteure qui m’a fait confiance et proposé son livre. Sincèrement, merci.

Connaissez-vous ce livre ? Envie de le découvrir ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

3 réflexions au sujet de « Le lien du faucon, Delphine Laurent »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s