Mes lectures

Zouck, Pierre Bottero

Flammarion 2004, réédité en 2017, Flammarion jeunesse
153 pages
Adolescence, drame, danse, maladie, amitié, souffrance

Anouck, dite Zouck, est passionnée de danse. Elle et sa meilleure amie Maiwenn sont inséparables mais quand cette dernière tombe amoureuse, les choses vont changer. Quant à Zouck, elle se consacre de plus en plus à sa passion et devient obsédée par l’idée de perdre du poid.

J’avais beaucoup entendu parler de l’auteur Pierre Bottero grâce à Margaud liseuse. J’ai lu, il y quelques mois, une adaptation BD d’Ellana qui m’a très agréablement surprise, en me plaisant beaucoup plus que ce que je pensais. J’ai eu très envie de découvrir ses romans et je souhaitais commencer avec La quête d’Ewilan. J’ai cependant apperçu la magnifique réédition de Zouck et j’ai été très attirée par cette couverture et le résumé. Puis je suis tombée par hasard sur le livre à la bibliothèque et ça a été l’occasion. C’est une lecture très agréable que j’ai beaucoup aimé et qui est bien plus profonde que je ne le pensais au départ. J’ai vraiment été agréablement surprise par ce petit livre.

J’ai aimé :

– la protagoniste Zouck qui est attachante. Elle est une adolescente normale, avec ses complexes, ses relations familiales pas toujours évidentes (en particulier avec sa petite sœur) et ses préoccupations d’ados (meilleure amie, passion pour la danse, lycée…). J’ai vraiment aimé ce personnage que j’ai trouvé vraiment réaliste.

– la très belle amitié que nous raconte ce livre, qui sonne très vrai. Les meilleures amies connaissent forcement des hauts et des bas, et ce en particulier à l’adolescence. Zouck veut défendre son amie mais aussi la protéger et l’empêcher de faire des erreurs. Zouck a peur pour Maiwenn, mais ses craintes et ses conseils sont pris comme des critiques et les deux amies s’éloignent. Elles ont pourtant un lien très fort et ont besoin l’une de l’autre.

– l’écriture de Pierre Bottero, qui est légère mais en même temps nous décrit avec tant de justesse et de réalisme le mal-être et le replis sur elle-même de Zouck.

– la réflexion sur l’apparence que ce livre amène. Si Zouck veut perdre du poid c’est parce qu’elle a entendu une remarque désobligente sur elle à ce propos. Elle avait conscience de ses formes et ne s’en préoccupait pas vraiment avant cela, mais cette remarque, dans la période délicate qu’elle traverse avec sa meilleure amie, va avoir des conséquences désastreuses.
« Nous vivons dans un monde où l’apparence est reine. Tant pis pour ceux qui ne sont beaux que dedans. Sinon comment expliquer qu’un expert comme Alonzo Perez se soit focalisé sur mes fesses et non sur mon bonheur de danser ? »

C’est une lecture vraiment forte et pleine d’émotions qui m’a vraiment beaucoup touchée. Un lecture jeunesse qui gagne à être lu par les adolescents et en tant qu’enseignante, dès la rentrée je pense aller au CDI de mon collège pour voir si ce livre est disponible.

Connaissez-vous cet auteur ? Qu’avez-vous lu et/ou aimé de lui ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

Une réflexion au sujet de « Zouck, Pierre Bottero »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s