Mes lectures

Th1rteen r3asons why / 13 Raisons, Jay Asher

Penguin Books, 2007 et en français chez Hachette jeunesse 2017
288 pages
Jeune adulte, drame, dépression, harcèlement, rumeurs, suicide

Hannah est morte mais son nom figure sur des enregistrements. Si tu les reçois, c’est que tu fais parti des raisons qui ont fait qu’elle s’est suicidée. Clay trouve un paquet qu’il n’attendait pas devant chez lui, et il va devoir écouter les cassettes pour comprendre comment Hannah en est arrivée là et ce qu’il a à voir avec cela.

Cette chronique a été très difficile à rédiger pour moi, mon avis est très mitigé. Je n’ai pas pu écrire mon avis après avoir lu le livre, il m’a fallu y réfléchir, relire des passages et prendre mon temps. J’ai entendu parler de ce livre quand la série est sortie et à fait beaucoup de bruit. L’engouement pour cette série au vu thème m’a fait peur car, sans l’avoir regardé ou lu le livre, le résumé laisse apparaître des raccourcis entre suicide et vengeance que je trouve très dangereux. Mais avant de critiquer, je voulais voir réellement de quoi il retournait. Je tenais à lire le livre d’abord et j’ai commencé la série ensuite.

J’ai aimé :

– le fait de rentrer facilement dans l’histoire. L’écriture de l’auteur est simple et efficace, et le rythme entrainant, les questions que l’on se pose nous font progresser facilement et rapidement dans cette histoire.

– le personnage de Clay, ce jeune homme qui a connu Hannah et qui ne comprend pas pourquoi il reçoit ces cassettes. Pour lui, il n’a rien fait à cette jeune fille pour laquelle au contraire, il avait un fort penchant. Cependant, c’est le propre de ces enregistrements, les destinataires ne comprennent pas ce qu’ils ont fait pour être une des raisons qui ont poussé Hannah au suicide.

– le fait que même si l’on connait l’issue dès le début, une certaine forme de suspense nous pousse à poursuivre la lecture malgré la fin tragique et l’on attend toujours un revirement de situation.

Cependant, beaucoup de choses m’ont posé problème :

Je tiens tout d’abord à préciser : Je parle du livre, de ses personnages et de la façon dont le livre est construit. Je n’émet ici aucun avis ou jugement sur le suicide en tant que tel.

– Le fait de vouloir faire réfléchir sur le comportement qu’ont les ados et, qui devient rapidement et sans qu’ils s’en rendent compte, du harcèlement est quelque chose de très bien mais je trouve que ce sujet n’est que survolé ici. On en voit les prémisses avec l’évocation de l’effet boule de neige et la conclusion malheureuse par le suicide mais les choses ne sont pas traité assez en profondeur pour moi. J’ai aimé qu’on parle du fait qu’une petite chose en entraine une autre puis une autre et que cela prend des proportions inimaginables ; cependant, les sentiments et émotions de la protagoniste manquent pour mettre les choses en perspective. Faire comprendre comment une petite chose affecte une personne est une bonne chose mais ici pour moi, les rumeurs sont seulement évoquées et il manque l’impact quotidien de ces comportements. Nous n’avons que l’impact final ici et il en résulte pour moi une trop grande disparité entre certaines actions et le résultat qui en est donc difficilement compréhensible.

– Hannah m’a posé problème. Elle aurait souhaité être moins transparente de son vivant et en même temps n’aimait pas les rumeurs qui circulaient sur elle sans vraiment s’y opposer, cette dualité, cette complexité sont intéressantes. Cependant, avec ses cassettes, c’est comme si, enfin dans la mort elle pouvait briller d’une façon qu’elle n’a pas pu de son vivant. Ce fait me gêne car il véhicule une image du suicide, un fantasme d’accession à la postérité et de vengeance qui est dangereux je trouve. Ce message est très mauvais et c’est ce qui me faisait encore plus peur avec la série et la médiatisation qu’elle a.
Ce qui m’a également dérangée dans le personnage d’Hannah c’est son apparente force, sa capacité à ‘rendre les coups’. Si elle est capable de son vivant de chercher à rendre œil pour œil, comment en arrive t-elle à être démunie, sans espoir ou solution et à se suicider. On ne sent pas Hannah s’enfoncer dans le mal-être, partir dans une descente aux enfers qui la laisse épuisée et lasse, sans soutient ou recours autre que d’en finir.

– Certaines des raisons m’ont aussi posé problème. Outre le fait que certaines soient assez similaires, il y en a certaines que j’ai trouvé peu crédibles ou cruelles. Je regrette énormément une des raisons évoquées par Hannah tentant de justifier son suicide par un manque d’aide. Elle n’en demande aucune, elle ne parle pas de son mal-être et on ne le ressent pas assez à la lecture du livre selon moi. Elle n’évoque pas ses sentiments, elle demande occasionnellement si on imagine ce que telle situation ou remarque peut faire comme mal, mais jamais ne dit ce qu’elle elle ressent, ce que ça lui fait. Elle ne parle pas non plus aux adultes, elle n’a pas de mauvaises relations avec ses parents mais ne se confie pas à eux. Les professeurs non plus ne sont pas consultés, seul un et il semble qu’elle attende une phrase qui la fera changer d’avis sans expliquer quoi que ce soit. Elle avait donc pris sa décision, et je trouve cela cruel de faire peser une des raisons sur quelqu’un qui ne pouvait pas l’aider puisqu’elle avait déjà pris sa décision. Je ne peux pas cautionner le message qui dit que les enseignants n’entendent pas ou ne veulent pas entendre le mal-être et les problèmes des ados. En tant qu’enseignante, cela m’a particulièrement et profondément touchée.
En lien avec cela, l’aspect réfléchi de son acte me dérange dans le sens où si elle tentait vraiment d’obtenir de l’aide en allant voir son professeur, elle aurait tenté de lui expliquer, de lui parler vraiment. En enregistrant ses cassettes, elle a eu le temps d’une profonde introspection et si elle avait souhaité de l’aide, avec la façon dont elle analyse les choses, elle aurait pu la demander.

C’est une lecture vraiment complexe qui me laisse un sentiment bizarre. La lecture est entrainante et agréable et le sujet est vraiment intéressant mais je ne le trouve pas assez bien traité, cela manque de profondeur pour moi. Vouloir montrer que tout le monde peut, sans le vouloir ni le mesurer, blesser profondément quelqu’un est très bien. Cependant, des messages plus négatifs émergent aussi malheureusement, comme le manque d’aide et de compréhension des adultes ou l’obtention de sa vengeance et d’une attention particulière après le suicide.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

6 réflexions au sujet de « Th1rteen r3asons why / 13 Raisons, Jay Asher »

  1. Je n’ai pas lu le livre, mais j’ai vu la série, et suis tout à fait d’accord avec ta critique sur l’histoire!
    Pour moi aussi le suspens était présent, je voulais savoir qui avait fait quoi.
    Certaines raisons sont tout à fait compréhensibles mais d’autres comme tu le dis ne le sont pas du tout!
    Je la trouve assez gnangnan en fait Hannah et l’un des moments (de la série) qui m’a marqué est le passage où elle perd l’argent de ses parents et puis on l’entend dire « même mes parents étaient contre moi »…. si une petite engueulade (et encore c’est un grand mot) de ses parents pour un fait tel que celui-là est considéré comme un abandon de ses parents…
    Et je pense que certaines personnes vivent des choses bien pires à l’école que de voir son nom sur une liste comme étant « le plus beau cul »…
    Et la série tombe réellement à plat au dernier épisode, on ne sait pas ce qui va se passer pour les élèves, les profs, les parents, … surement pour pouvoir en faire une deuxième saison mais c’est vraiment dommage de terminer comme ça…

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’ai vu que l’épisode 1 de la série mais je dois dire que 1) J ai pas particulièrement envie de continuer et 2) ce que tu m’en dis me confirme cette idée! Je pensais qu’on verrai mieux le mal être dans la série et qu’on comprendrais mieux hannah, apparemment pas!
      Les parents sont quasi inexistants dans le livre, je ne me rappel même pas du passage dont tu parles dans le livre, ou alors il n’y est pas.
      Oui la fin de la saison doit être un prétexte pour en faire une autre vu le succès

      Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas lu le livre donc je ne sais pas comment est présenté le personnage de Hannah dedans mais j’ai beaucoup aimé la série. Je trouve qu’elle traite très bien de cet entre-deux qu’est l’adolescence où on joue à être fort, on s’effondre le soir, on veut être le centre du monde, on est persuadé que personne ne nous comprend, on veut se venger, on a mal, on ne veut pas le montrer, mais on veut qu’on s’occupe de nous …
    Bref je trouve que tous les personnages ados représentent bien ces moments extrêmement violents que nous réserve l’adolescence (et la violence n’est pas que dans les scènes reconnues comme violentes, je parle plutôt d’une manière d’appréhender le quotidien comme si tout le monde vous mettait des coups de poings dans le ventre).
    C’est une série type teenage movie donc ça n’est pas non plus un chef d’œuvre du cinéma mais je trouve très positif que des réalisateurs se soient emparés de ce livre et de ce sujet que j’ai trouvé traité assez justement.
    Voilà mais merci pour ton post ca interroge !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s