Mes lectures

Les lumières de Cape Cod, Beatriz Williams


(Le Cercle) Belfond, 2017
400 pages
saga familiale, historique, sixties, amour, politique, famille

Dans les années 1960, Tiny, la dernière des trois sœurs Schuyler, est mariée à un politicien Frank Hardcastle. Elle est douce, gentille et essaie d’être toujours parfaite. Mais alors que son mari se prépare aux élections, elle reçoit un courrier d’un maître chanteur et son premier amour réapparait dans sa vie. Tina sera-t’elle parfaite ou ses sentiments vont-ils prendre le dessus ?

J’avais repéré ce livre et il était dans ma wishlist depuis sa sortie, le résumé et la couverture m’ont attiré ! Je remercie chaleureusement Netgalley et les éditions Belfond pour ce service presse. J’ai beaucoup aimé cette lecture dans laquelle je suis entrée facilement et qui correspond tout à fait à ce que j’aime, des histoires de famille, des secrets et révélations.
Il s’agit en réalité du tome deux d’une trilogie sur les trois sœurs, je ne le savais pas avant ma lecture et ça ne m’a pas empêché de comprendre les histoires et évènements. On sent seulement qu’il y a beaucoup de choses qui se sont passées dans la famille de Tiny, elle évoque souvent ses sœurs, on voit l’une d’elle dans ce livre, mais les choses ne sont pas expliquées. Encore une fois cela ne gêne pas le déroulement de cette histoire, les deux récits sont totalement indépendants l’un de l’autre et peuvent être lus dans le désordre. Le premier tome s’appel : La vie secrète de Violet Grant.

J’ai aimé :

– la plume de l’auteure qui est légère et entrainante.

– le rythme qui est crée par l’alternance des temporalités et des points de vues. En effet, on alterne entre la période juste avant le mariage de Tiny et le présent pour elle, 1966 et entre son point de vue et celui qui a été son premier amour.

– la protagoniste Tiny. J’ai aimé sa fragilité, on la sent perdue et le seul moyen pour elle de ne pas perdre pied est de se raccrocher au cadre de la société, ne pas faire de vagues. Elle a du mal à trouver sa place dans la famille de politiciens dans laquelle elle évolue désormais et il lui est difficile de ne pas laisser son désir de liberté s’exprimer. C’est un personnage qui évolue et qui gagne en force. Par cela et l’époque à laquelle se déroule l’histoire, elle m’a fait penser à Jackie Kennedy.

– les doutes de Tiny qui la rendent humaine sous la perfection qu’elle s’acharne à afficher. Elle a une vie qui se qualifie facilement de « vie de rêve », mais elle doute. Son destin tout tracé est-il réellement ce qui est bien pour elle ? Son désir d’être parfaite et satisfaire tout le monde s’oppose à son désir de liberté et de sortir de l’emprise de la bonne société pour être celle qu’elle est vraiment.

– la relation compliquée entre Tiny et sa sœur Pepper. Elles sont très différentes, l’une essaie de faire ce que l’on attend d’elle et l’autre surtout pas apparement. Elles s’opposent, ont parfois du mal à se comprendre mais au fond, elles sont tout de même très unies. J’ai beaucoup aimé découvrir cette sœur Scuyler et le prochain livre de la trilogie sera sur elle, ça me donne donc très envie de le lire.

– le monde de manipulation et d’apparence dans lequel on est plongé. J’ai aimé suivre cette famille qui doit à tout prix contrôler son image, ce qui passe par le contrôle de chacun de ses membres. Voir les manipulations qui se mettent en place non seulement pour les potentiels électeurs mais également entre les membres de la famille pour être celui qui détient le pouvoir, était vraiment intéressant. On se demande toujours jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

– la fin, dont je ne vous dévoilerais rien pour ne pas vous spoiler. Je l’ai beaucoup aimé, j’ai trouvé qu’elle n’était pas clichée et mettait bien en valeur Tiny et la dualité de son caractère.

C’était donc une excellente lecture qui m’a donné envie de lire les autres livres concernant les sœurs Schuyler !
Et vous connaissez-vous ce livre ou cet auteur ? Avez vous lu le livre précédant ?
Je vous souhaite de belles lectures 🙂

7 réflexions au sujet de « Les lumières de Cape Cod, Beatriz Williams »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s